34 cv !

Après avoir roulé pendant un an avec mon moteur Etek Briggs & Stratton de 10 cv, je passe à quelque chose d’un peu plus costaud. Ce moteur, un peu pataud,  suffisait pour une utilisation cool, mais ne correspondait pas vraiment à l’image sportive de ma moto.

J’ai eu l’opportunité de récupérer un moteur Agni 95 qui partait à la poubelle. En effet son propriétaire l’a quelque peu maltraité et il a fini sa vie par un dernier soupir bien enfumé !
Ce moteur, en version renforcée, est capable de développer 34 cv sous 80 V et 400 A !
Le variateur que j’utilise accepte un tension maxi de 56 V et un courant de 330 A. On est alors à 21 cv.

Le moteur Agni95 que j'ai sauvé de la poubelle

La première étape est le démontage du moteur pour inspecter tous les éléments et remplacer ce qui est défectueux.

Je commence par démonter le porte-balais

Le démontage se poursuit en ouvrant la cage du moteur avec un outil spécial (fabriqué pour l’occasion avec un morceau de fer de 12x12mm).
La cage externe tient seulement grâce à la force des aimants permanents du moteur. Attention aux doigts lors du démontage et remontage, les aimants sont surpuissants !

Utilisation de l'outil spécialLa face arrière démontée. On apperçoit les 8 aimants en terre rare. Il y en a également 8 sur la face avant du moteur.

Le rotor a bien souffert ! Beaucoup d’ailettes en cuivres se sont déssoudé sous l’effet de la chaleur et de la force centrifuge, le rotor est très voilé, et l’arbre est déssoudé/décollé du rotor.

Le rotor très abîmé.

L'arbre décollé !

La première étape de cette réfection moteur a été de changer les roulements et de réusiner l’arbre moteur qui présentait des chocs.

L'arbre réusiné et les roulements étanches neufs

J’ai monté des roulements étanches pour permettre à ce moteur d’être plus robuste et de supporter les conditions climatiques.

Montage en force de l'arbre et des roulements

J’ai ensuite remplacé le rotor complet. En effet il m’était impossible de réparer celui qui était grillé.

Le fabricant du moteur propose beaucoup de pièces détachées pour ses moteurs, j’ai choisi de monter un nouveau rotor mais en version renforcé 95R (présence de fibre de kevlar en périphérie du rotor).

Le nouveau rotor à coté de l'ancien

On voit bien le renfort en fibre autour du rotor pour empecher les ailettes en cuivre de se décoller en cas de surchauffe

Le remontage s’effectue en faisant les étapes inverses au démontage.

Remontage du rotor et réglage de l'entrefer

Vérification et remontage des balais :

Les 8 balais en graphite


Et voilà, le moteur est refait à neuf, prêt à fournir ses 34 cv pour propulser la moto électrique !

Share Button

5 réflexions au sujet de « 34 cv ! »

  1. Bravo pour ce site et surtout ta réalisation!…

    J’ai également l’envie de commencer l’aventure (voiture ou moto), mais j’étudie la théorie pour le moment.

    Pourrais-tu nous parler un peu de ton système de rechargement (comment l’as-tu intégré à la moto, les caractéristiques).

    Envisages-tu la possibilité de recharger par prise 16A standard ET par prise dédiée 32A?

    J’ai hâte de lire la suite de ton aventure.

    Bon courage et encore félicitation.

    Arnaud.

  2. Le système de charge est intégré à la moto. J’utilise 2 chargeurs de 1000W normalement utilisés en modélisme. Ils me permettent de charger et d’équilibrer les 2 packs de 7 batteries de 60Ah.
    Le temps de charge est d’environ 3 heures sur une prise de courant classique 16A. L’avantage de posséder des chargeurs embarqués est de pouvoir recharger quelque soit l’endroit où l’on se trouve.
    Je ferais d’ici peu un article détaillant le système.

  3. Félicitations pour le boulot, c’est beau de voir des gens qui vont au bout de leurs rêves.

  4. Bonjour

    je suis trés intéressé par cette réalisation .

    Pourrait-on aller encore un peu plus loin au niveau de l’autonomie ?
    Beaucoup plus loin ….

    je me disais : des batteries fornissent l’électricité pour faire tourner le moteur , là : ok . mais ce moteur n’entraîne qu’un pignon …..

    Serait-il possible de mettre une poulie sur l’arbre de ce moteur , il pourrait entraîner un deuxième arbre faisant tourner un ou plusieurs alternateurs , ainsi , l’électricité consommée par le moteur pourrait revenir et charger les batteries en roulant ……. autonomie très largement décuplée .
    Mais …. Est-ce réalisable en théorie ?

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *